Fonctionnement d’une pompe à chaleur

Permettant des économies non négligeables sur son budget chauffage, la pompe à chaleur constitue un équipement en vogue auprès des ménages. Eau chaude sanitaire, chauffage et même climatisation, la PAC autorise de nombreux usages.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Offrant de nombreux avantages en termes de rendement, la pompe à chaleur fonctionne à l’inverse d’un réfrigérateur. Le système récupère en effet l’énergie présente dans l’air, l’eau ou les rayons du soleil, pour la restituer sous forme de chaleur.

La pompe à chaleur extrait, par le biais d’un fluide caloporteur ou frigorigène, les calories présentes dans son environnement pour les transformer en air chaud. Grâce à des modèles réversibles, les pompes à chaleur peuvent aussi servir à refroidir l’air ambiant par le même principe.

À quoi sert une pompe à chaleur ?

Polyvalente et multiusage, une pompe à chaleur air-air ou air-eau peut servir à chauffer l’eau sanitaire, de climatisation ou de système de chauffage. Grâce à un rendement particulièrement efficace divisant par 2 voire par 3 une facture énergétique, un modèle reste aussi entièrement compatible avec le circuit de chauffage existant.
Une pompe à chaleur aérothermique ou air-air, diffuse alors de la chaleur dans une pièce et peut compléter idéalement un chauffage central. Celle-ci ne peut en revanche être reliée à une chaudière mais possède l’avantage d’être réversible et de servir de climatisation. La pompe à chaleur géothermique ou air-eau, reste aussi optimale pour alimenter les radiateurs et ainsi chauffer plusieurs pièces.

Le principe de fonctionnement de la PAC ?

Basée sur un fonctionnement assez simple, une pompe à chaleur utilise 3 sources d’énergies naturelles. Par la terre ou le sol et géothermie, par l’eau et l’hygrothermie ou par l’air et l’aérothermie : une PAC utilise un fluide frigorigène circulant dans le système pour chauffer l’environnement.
>En utilisant les calories de la terre, de l’air ou de l’eau, cette pompe à chaleur utilise des énergies entièrement renouvelables et surtout gratuites. Chauffage, climatisation ou eau chaude sanitaire, la pompe à chaleur reste polyvalente avant tout et compatible avec une ventilation mécanique contrôlée (VMC) à double-flux.

Les différents types de pompes à chaleur

Par air, eau ou par la terre et le sol, différents modèles de pompes à chaleur sont disponibles sur le marché. Une PAC air-air ou air-eau reste cependant la plus largement diffusée. Aérothermie, géothermie ou hygrothermie, cette pompe à chaleur est disponible en différentes technologies selon la configuration des lieux et son environnement.

En fonction de son principe de fonctionnement et de sa destination, une pompe à chaleur géothermique ou aérothermique possède un coefficient de performance (COP) particulièrement efficace et rentable. Air-air, air-eau, eau-eau ou sol-eau : les pompes à chaleur sont le plus souvent installées dans le cadre de travaux de rénovation ou dans les habitations neuves.